Catégorie parente: Le contexte
Catégorie : Les mesures en faveur des poissons migrateurs

Pour prendre les mesures de gestion adéquates, il est primordial de bien connaître le rythme de vie de chaque espèce ainsi que les facteurs qui influencent leur évolution. Il s'agit de suivre la dynamique de la population.

 

Certaines populations sont étudiées dans le détail depuis plusieurs années en Bretagne. Les populations de saumon sont étudiées sur le Scorff par l'INRA et la Fédération de pêche du Morbihan, les populations d'anguille sur le Frémur par le MNHN en partenariat avec FishPass et COEUR Emeraude et sur la Vilaine par l'IAV.

 

Certaines étapes des cycles de vie sont étudiées plus précisément. Pour illustrer l'intérêt que présentent ces études, citons deux exemples :

 

  • Une étude menée sur la Vilaine (Briand et al., 2005) a mis en évidence que les civelles ne commencent à nager activement que lorsque la température de l'eau atteint 12°C. Ceci explique en partie pourquoi elles stagnent dans l'estuaire.
  • Des études menées par l'INRA ont montré que la survie des œufs de saumon atlantique dépend de plusieurs facteurs du milieu dont le taux d'oxygène intragravellaire et la température.

 

Les études scientifiques permettent d'adapter les mesures de gestion aux caractéristiques spécifiques des migrateurs amphihalins.

 

 


 

Accéder à la page sur les Données 

 

Pour connaître les suivis réalisés et les résultats obtenus, consulter les pages "Données"