Catégorie parente: Le contexte
Catégorie : Les mesures en faveur des poissons migrateurs

Les modalités de pêche varient selon les espèces, selon les stades et selon le lieu de pêche (mer, rivière ou estuaire).

 

Mouche FNPF

 

 

Les modalités de gestion des migrateurs amphihalins (quotas, périodes de pêche, tailles, etc.) sont déterminées par le Comité des Gestion des Poissons Migrateurs de Bretagne (Accéder à la page sur le COGEPOMI).

 

 

 

 

Accéder aux pages sur la règlementation par espèce ici.

 

 

 

La pêche du Saumon atlantique

Les modalités de pêche ont été définies à l'échelle de la France afin de préserver les stocks de saumon. La capture de juvéniles de saumons est interdite à toutes les périodes de l'année. Concernant les adultes qui arrivent de l'océan pour la reproduction, la pêche est autorisée à condition de laisser échapper un nombre suffisant de poissons pour assurer le renouvellement des générations. Partant de ce principe, une quantité maximale de saumons capturables par pêche est calculée par bassin versant. Ce calcul prend en compte la productivité en juvéniles de chaque cours d'eau (calculée d'après les surfaces disponibles pour la croissance des juvéniles, id est la surface en habitats fonctionnels) et les quantités estimées de géniteurs (calculées d'après les quantités de jeunes produits par bassin versant en y affectant des taux de survie depuis le stade tacon). Le Total Autorisé de Captures (TAC) ainsi fixé par bassin versant permet théoriquement la survie d'un nombre suffisant de géniteurs.

Gestion par TAC

La gestion par TAC (Total Autorisé de Captures) organisé par l'ONEMA en appui avec la FNPF et l'INRA est appliqué sur les cours d'eau depuis 1996. 19 bassins bretons font l’objet d’un TAC. La déclaration des captures de saumon est obligatoire depuis 1987. La valeur du TAC est révisée lorsque des données nouvelles sont récoltées (cartographie des habitats de croissance des juvéniles et résultats des indices d’abondance). Le Comité de Gestion des Poissons Migrateurs (COGEPOMI) révise les TAC chaque année.

Fermeture de la pêche

Chaque saumon pêché est marqué à l'aide d'une bague dès sa capture. Les bagues sont attribuées une par une ; et, un pêcheur ne peut obtenir une nouvelle bague que s'il a déclaré sa précédente capture. Ce système permet de suivre au jour le jour le nombre de saumons capturés par bassin versant et ainsi de fermer la pêche sur le bassin concerné dès que le TAC est atteint.

 

Télécharger la méthodologie d'élaboration de totaux autorisés de capture pour le saumon atlantique dans le massif armoricain

 

Mesures relatives aux prélèvements par pêche du Plan de Gestion des Poissons Migrateurs (Extrait du PLAGEPOMI - 2013-2017)

 

Harmoniser et simplifier la règlementation pêche au niveau départemental et régional

  • Se référer au document "Réglementation pêche à la ligne du saumon en zone fluviale - Points devant figurer dans les arrêtés départementaux de la pêche des migrateurs" (Annexe 8 réglementation à la ligne du saumon en zone fluviale)
  • Rédiger un document "Réglementation pêche par les pêcheurs amateurs aux engins et aux filets et pêcheurs professionnels en zone fluviale"
  • Rédiger un document "Réglementation pêche en zone maritime"

 

Poursuivre la gestion de la pêche par TAC en se référant au document "Réglementation pêche à la ligne du saumon en zone fluviale - Points devant figurer dans les arrêtés départementaux de la pêche des migrateurs" (Annexe 8 réglementation à la ligne du saumon en zone fluviale)

 

Évaluer la mise en place de la pêche du saumon sur le bassin de l'Aulne en :

  • Évaluant l'impact du parcours no kill
  • Évaluant l'impact de l'interdiction de la pêche du saumon sauvage

 

Accéder aux pages sur la règlementation de la pêche du saumon atlantique et de la truite de mer ici

La pêche de l'anguille européenne

Les modalités de pêche de l'anguille européenne sont définies à l'échelle de la France dans le Plan de Gestion Anguille.

 

 

Accéder aux pages sur le règlement Anguille ici

La pêche des aloses

Il n'existe pas de règlementation de pêche applicable aux aloses.

 

Le Comité de Gestion des Poissons Migrateurs (COGEPOMI) a toutefois prévu dans son plan de gestion 2013-2017 de définir une règlementation de la pêche des aloses de façon à préserver le maintien du stock pour les pêcheurs amateurs et professionnels dans le domaine fluvial et maritime de la façon suivante :

  • en mettant en place un groupe de travail pour définir les mesures d'encadrement de la pêche de l'alose en zone fluvial et maritime,
  • en envisageant la mise en place d'une déclaration obligatoire des captures,
  • en engageant une étude pour évaluer l'impact du no kill sur les populations d'aloses.

 

Accéder aux pages sur la règlementation de la pêche de l'alose ici

La pêche des lamproies

Il n'existe pas de règlementation de pêche applicable aux lamproies.

 

Le Comité de Gestion des Poissons Migrateurs (COGEPOMI) a toutefois prévu dans son plan de gestion 2013-2017 de:

  • Prendre des mesures d'interdiction de la pêche de la lamproie en eau douce (sauf sur la Vilaine) en inscrivant cette mesure dans les arrêtés départementaux relatifs à la pêche en eau douce (Accéder aux pages sur la règlementation de la lamproie ici). 
  • Définir des mesures pour les pêcheurs amateurs et professionnels dans le domaine maritime en mettant en place un groupe de travail.

 

 Accéder aux pages sur la réglementation de la pêche de la lamproie marine ici