Le suivi des populations de saumons sur les cours d'eau bretons (actualité septembre 2016)

Depuis fin août, les fédérations de pêche échantillonnent les juvéniles de saumons sur les cours d'eau bretons pour suivre la reproduction et évaluer la production de jeunes par bassin

20160919 Actu IASAT

Opération de pêche électrique réalisée sur l'Odet en 2016 (Source : BGM)

 Comme chaque année depuis 1997, les fédérations de pêche et, l'INRA sur le Scorff, réalisent à la fin de l'été un suivi des juvéniles de saumons dans les cours d'eau bretons. Cela représente aujourd'hui plus de 260 stations de pêche d'indice d'abondance saumons propectées tous les ans en Bretagne ! 7 bassins versants étaient concernés en 1997. Aujourd'hui, 23 bassins versants font l'objet de ce suivi qui couvre près de 90% des surfaces de production des cours d'eau à saumons en Bretagne.

Pourquoi ?

Le saumon a disparu de presque tous les grands fleuves français, à cause de l'édification de barrages et d'altérations graves du milieu aquatique. En revanche, les saumons colonisent encore de manière régulière la plupart des cours d'eau bretons, situés en grande majorité à l'ouest d'une ligne Vannes/St-Brieuc. 

Depuis 15 ans, les stocks de saumons en Europe du Sud - dont la Bretagne - fluctuent autour de la limite de conservation de l'espèce. Cette vulnaribité est liée à un taux de survie en mer de plus en plus variable, voire faible, et il importe donc de compenser cette forte variabilité par l'amélioration des capacités d'ccueil des cours d'eau. Pour suivre l'état des populations de saumons et adapter la gestion de cette espèce, le réseau de station de pêche par indices d'abondance saumons a été mis en place.

 

 Tacon (Source : H. Catroux, FDPPMA 22)

Le suivi des juvéniles de saumons par pêche électrique s'inscrit dans ce cadre et permet d'obtenir de précieuses informations sur :

  • le succès de la reproduction
  • la production de juvéniles de saumons
  • la fonctionnalité des populations de saumons sur les cours d'eau bretons

Comment ?

Baptisée "indice d'abondance saumon", la méthode utilisée pour échantillonner les juvéniles de saumons a été mise au point conjointement par l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) et le Conseil supérieur de la pêche (CSP) en 1996.

La méthode consiste à faire une pêche électrique ciblée sur les juvéniles de saumons de l'année et pratiquée sur leurs habitats préférentiels (radiers et rapides).

Cette méthode présente l'avantage de ne requérir que peu de personnes et de temps pour sa mise en place. Elle fournit des échantillonnages quantitatifs et reproductibles et permet donc la comparaison spatiale et temporelle des différents points d'échantillonnage. Ces indices, de type "capture par unité d'effort", sont exprimés en nombre de poissons capturés en cinq minutes de pêche selon un protocole standardisé.

Opération de pêche électrique réalisée sur l'Odet en 2016 (Source : BGM)

Pour télécharger la méthode de pêche électrique par échantillonnage par point au martin pêcheur "Indice d'abondance saumon"

Où ?

Les stations prospectées doivent être relativement homogènes du point de vue de l'habitat afin de standardiser l'efficacité de la pêche. En effet, la capturabilité des poissons varie en fonction des condiions du milieu. La méthode cible les juvéniles de l'année et seuls les radiers /rapides sont pris en compte car ils renferment en moyenne près de 90% de la population en juvéniles de saumons (Prévost & Baglinière, 1993).

 

Contribution à la production de juvéniles de saumon par bassin en 2015 (Source : BGM)

Télécharger la fiche régionale des Indices d'abondance de juvéniles de saumon pour l'année 2015

Pour en savoir plus sur les suivis de la population de saumons

Pour en savoir plus sur le Saumon