Errance et la philopatrie chez la grande alose

Publié le 6 Juin 2017 dans Actualités
Errance et la philopatrie chez la grande alose

La compréhension des phénomènes de dispersion chez les poissons migrateurs est indispensable pour leur gestion, a fortiori dans un contexte de changement climatique. En combinant la génétique des popupations - qui définit la structure d'une population - à la microchimie des otolithes - qui détermine le cours d'eau de naissance d'un individu -, il est possible de caractériser pour un poisson donné son origine natale et son hérédité.

 

Afin d'évaluer la capacité de dispersion de la grande alose sur l'ensemble de son aire de répartition, des individus ont été échantillonnés sur plusieurs cours d 'eau européens dont l'Aulne (12 individus), le Scorff (10 individus), le Blavet (7 individus) et la Vilaine (19 individus) grâce à la pêche professionnelle, la pêche sportive, le piégeage au niveau de passes à poissons ou au prélèvement d'individus morts par reproduction. En parallèle, des échantillons d'eau ont été effectués sur chaque rivière au niveau des frayères historiques de la grande alose. Les origines natales de chaque individus ont ainsi été affectées sur la base de la signature de l'eau et des signature des otolithes.

 

Une rivière de naissance a été attribuée à la majorité des individus adultes ce qui a permis de les regrouper par cours d'eau natal. En Bretagne, la grande alose fait preuve d'un fort dégré de fidelité à sa rivière natale : l'Aulne, le Blavet et la Vilaine. Sur le Scorff, cette fidélité est moins précise. 

 

La grande alose présente une structure génétique faible ce qui indique des mouvements d'indivdus égarés entre bassins versants rapprochés ou plus éloignés :

  • Les mouvements de poissons ne sont pas uniquement vers le nord ou vers le sud
  • L'égarement sur de très longues distances est extrèmement rare

En Bretagne, des dispersions entre bassins voisins ont également été observées du Scorff et du Blavet vers la Vilaine (3 individus) et de la Vilaine vers la Loire (3 individus).

 

Sources

Martin J., Rougemont Q., Drouineau H., Launay S., Jatteau P., Bareille G., Berail S., Pécheyran C, Feunteun E., Roques S., Clavé D., Nachon D., Antunes C., Mota M., Réveillac E., Daverat F., 2015. Dispersal capacities of anadromous Allis shad population inferred from coupled genetic ans otolith approach. Journal candien des sciences halieutiques et aquatiques, 72 (7) : pp 991-1003

Martin J., Davera F., 2015. Errance et philopatrie chez la grande Alose. Colloque international sur la restauration et la conservation de l'Alose - Restitution du programme life+ 2011-2015, du 14 au 16 octobre 2015, Bergerac.