Répartition des lamproies et des aloses amphihalines en France

Publié le 31 Janvier 2019 dans Actualités
Répartition des lamproies et des aloses amphihalines en France

L'AFB et le pôle AFB-INRA vient de publier une synthèse de la répartition des lamproies et des aloses amphihalines en France.

Dans un contexte de régression des populations et des aires de répartition des lamproies et des aloses, la base de données Géolocalisation des Observations sur les Lamproies et les Aloses (GEOLA) a été créée afin de disposer au niveau national d'une base de données recensant les observations relatives à ces espèces. A partir de la bancarisation des observations existantes, les fronts de colonisation ont été expertisés et les abondances caractérisées par bassin pour chaque espèce.

La grande alose

En Bretagne, la grande alose est observée sur la partie aval de plusieurs cours d'eau côtiers : Couesnon, Rance, Arguenon, Gouessant, Gouët, Trieux, Leff, Jaudy, Léguer, Penzé, Elorn, Aulne, Goyen, Odet, Scorff, Blavet et Auray. Elle remonte la Vilaine jusqu'au barrage de Malon à Guipry (indice de confiance fort pour cette limite) où, malgré des expériences d'abaissement du clapet, les conditions de franchissement ne sont pas satisfaisantes pour les aloses. Elle est également retrouvée sur l'Oust, qui est le principal affluent de la Vilaine, ainsi que sur l'Aff.

L'alose feinte

En Bretagne, cette espèce est absente à un niveau do confiance faible à moyen.

La lamproie marine

En Bretagne, elle est observée sur le partie aval de plusieurs cours d'eau : le Couesnon et plusieurs de ces affluents, le Guyoult, l'Arguenon et l'extrême aval de son affluent le Montafilan, le Gouët, le Trieux, Le Leff, le Jaudy, le Léguer, le Jarlot et le Queffleuth, la Penzé, l'Aulne, l'Odet et certains de ces affluents, l'Ellé et ses affluents, le Scorff, le Blavet et son affluent le Kerollin, le Kergroix et le Pont du Roc'h, le Loc'h, le Sal, le Bilair, le Liziec et le Saint-Eloi. La lamproie marine remonte la Vilaine jusqu'au barrage de Malon à Guipry (indice de confiance fort) où, malgré des expériences d'abaissement du clapet, les conditions de franchissement ne sont pas satisfaisantes, et sur plusieurs de ses affluents : Rodoir, Mazan, Trévelo, ruisseau du Roho, Oust, Canut et Chère.

La lamproie fluviatile

En Bretagne, son aire de répartition est particulièrement réduite comparée à celle de la lamproie marine. Elle n'est retrouvée que sur le Couesnon où elle serait bloquée au moulin de l'Angle à l'aval d'Antrain et sur l'Argunon jusqu'à sa confluence avec le Montafilan qu'elle remonte jusqu'à Camboeuf. Tous les fronts de colonisation sur ce bassin présentent un indice de confiance faible quant à la précision de leur positionnement. Historiquement, la lamproie fluviatile était peu présente en Bretagne en comparaison avec la lamproie marine.

 

Télécharger la synthèse sur la répartition des lamproies et des aloses amphihalines en France