Le mulet porc

Extrait du Plan de gestion des poissons migrateurs Bretagne 2013-2017 issu des travaux de R. Sabatié, P. Lafaille et E. Feunteun (Atlas des poissons d'eau douce)

Le mulet porc (Liza ramada) appartient à la famille des Mugilidae.Le corps est allongé et fuselé. La bouche, sous une tête massive et comprimée, est édentée mais présente des lèvres lisses. Les flancs argentés sont couverts de grandes écailles. Le dos est sombre et plusieurs bandes longitudinales foncées sont visibles sur les flancs. Le mulet porc présente une tâche noire à la base des nageoires pectorales. Le mulet porc mesure entre 30 et 50 cm et pèse entre 2 et 4 kg.

Le mulet porc se rencontre dans les fleuves, les estuaires et les zones intertidales et est très fréquent, surtout aux stades les plus jeunes, dans les zones humides littorales (marais et lagunes) où il domine en biomasse avec l'anguille européenne.

Biologie

Le mulet porc peut effectuer des migrations sur des longues distances entre les eaux marines et dulçaquicoles à des fins trophiques, voire de maturation sexuelle. Il possède pour cela une osmorégulation parfaitement adaptée. La miration anadrome, du printemps au début de l'été, est moins massive que la migration catadrome à l'automne.

Le mulet porc est mâture à partir de 30-40cm, soit entre 3 et 4 ans. Les femelles ont une fécondité relative de 0,6 à 5 millions d'ovules / kg. La reproduction a lieu sur une période relativement longue, de l'automne à l'hiver.

Le recrutement des jeunes, âgés de 3 à 4 mois, apparait sur les zones littorales au cours de l'hiver jusqu'au printemps. Jusqu'à 2 ans, la majeure partie des juvéniles occupent les milieux littoraux et les estuaires. On les retrouve ensuite à l'état adulte dans les zones estuariennes et fluviales.

Le mulet porc est surtout zooplanctonophage au cours de sa première année puis devient benthophage à tendance liminvore.

Aire de répartition

Le mulet porc est présent en Méditerranée, en Mer Noire et le long des côtes de l'Atlantique, de la Norvège au Maroc. Il représente, avec le mulet cabot (Mugil cephalus), la majorité des captures de mulets en eau douce.

Répartition mulet porc

Aire de répartition actuelle du mulet porc en France métropolitaine (INPN - MNHN)

Etat des pouplations

Le mulet porc est considéré comme étant en préoccupation mineure dans la liste rouge des espèces de l'UICN (2011) et es poissons d'eau douce de France métropolitaire (2009).

En Bretagne, les données sur cette espèce sont rares et ne permettent d'évaluer son abondance et son aire de répartition même si elle semble présente partout.

Pressions et menaces

Le mulet porc semble être une espèce très sensible aux crises dystrophiques des milieux saumâtres ainsi qu'aux bouchons vaseux des estuaires.

En revanche, c'est une des espèces amphihalines les plus résistantes aux changements climatiques et pressions anthropiques.

Mesures relatives à la pêche

Le mulet porc a peu de valeur commerciale en France, bien qu'il se retrouve de plus en plus à la carte des grands restaurants. Mais, cette espèce est très appréciée en Afrique du Nord et en Méditerannée où elle constitue une part importante des productions piscicoles, notamment dans les lagunes saumâtres.

La taille minimale réglementaire de capture du mulet porc est de 30 cm sur la côte atlantique.

Bibliographie

Sabatié R., Lafaille P., Feunteun E., 2012. Le mulet porc (Liza ramada, Risso 1810). In "Atlas des poissons d'eau douce".