Catégorie parente: La Bretagne
Catégorie : Bassins versants

DescriptionAgrandir la carte

Le Frémur et la Rance se jettent dans la Manche sur la côte d’Emeraude. Le Frémur draine un bassin versant de 58km² du Sud vers le Nord. Le fleuve Rance draine un bassin versant de 935km² et est orienté d’Ouest en Est jusqu’à Quédillac puis part en direction du Nord-Est jusqu’à Evran où la Rance conflue avec le Linon (304km²) et se dirige vers le Nord.


Le Frémur prend sa source sur la commune de Languenan (22) mais la majeure partie de son bassin versant se trouve en Ille-et-Vilaine. Seuls les plans d’eau de Bois Joli, Pont es Omnes et Pont Avet situés à l’aval du bassin versant sont limitrophes de ces 2 départements.


La Rance prend sa source au Sud de Collinée (22) à 285m d’altitude environ. De la source vers la mer, ses principaux affluents sont : le ruisseau de la Plançonnais, le Frémeur, le Néal, le Hac, le ruisseau de la Vallée, le Guinefort, le Linon et le Brice. Des ruisseaux côtiers rejoignent l’estuaire de la Rance long d’environ 24km entre Dinan et l’usine marémotrice. Le bassin de la Rance est traversé de part en part par le canal d’Ille et Rance destiné à la navigation fluviale entre la Manche et l’Océan Atlantique. Le canal capte les sources de la Donac, principal affluent du Linon, puis longe la Donac sur tout son cours, le Linon et conflue dans la Rance canalisée en aval d’Evran (22). En raison d’une exploitation agricole intensive, ces bassins versants ont subi de lourds travaux hydrauliques de modification du tracé (rectification) et du gabarit (recalibrage) des cours d’eau, d’assèchement de zones marécageuses (pente du Linon < 1‰ entre la confluence Donac /Linon et Linon/Rance) et de forts apports en nutriments (engrais chimiques et organiques) et en substances polluantes (biocides). La Rance amont est relativement bien préservée de ces pressions par rapport au reste du bassin versant. En plus de ces importantes pressions sur les milieux aquatiques, les cours d’eau font l’objet d’autres aménagements. D’une part, des ouvrages de grandes dimensions ont été aménagés sur le Frémur (chute de 13,5m à Bois Joli) et sur la Rance (chute de 26m à Rophémel). D’autre part, le canal a des conséquences sur le régime hydraulique de la Donac et du Linon car il capte certains petits affluents sur plus de 25km. Rophémel modifie également considérablement  le fonctionnement  hydraulique de la Rance aval. En outre, l’aménagement du canal est à l’origine de la rectification de méandres.

Présence de migrateurs amphihalins

 

Agrandir la carte

 

Répartition des migrateurs amphihalins sur les bassins versants de la Rance et du Frémur en 2012

 

 

(Sources : Onema, 2011, Jouanin et al., 2012 – Réalisation : BGM)

 

Compte tenu des importants aménagements dont ont fait l’objet ces cours d’eau, ils ne sont guère accueillants pour la faune aquatique. De plus, ils sont difficilement accessibles pour les migrateurs amphihalins. Seule la circulation de l’anguille a été améliorée sur le bassin du Frémur avec des passes spécifiques pour cette espèce. Cependant, la dévalaison de cette espèce n’est plus assurée depuis la modification en 2011/2012 du captage d’eau pour l’usine du syndicat mixte de production d’eau potable de la côte d’Émeraude. Ces aménagements récents s’opposent à l’une des mesures du plan de gestion anguille de 2008 qui doit permettre à long terme un échappement de 40% des anguilles argentées. Un programme spécifique de suivi de la population d’anguille demeure toutefois sur le Frémur, rivière index à l’échelle de l’Europe pour l’évaluation de la population d’anguille européenne.


La Rance est un fleuve colonisé par les anguilles mais celles-ci sont bloquées au niveau du barrage de Rophémel. Cet obstacle était aménagé d’une passe-piège et a fait l’objet d’un suivi entre 1995 et 2006. Des indices d’abondance ont été réalisés dans les Côtes d’Armor en 2007 par la FDPPMA 22 et en 2010 en Ille-et-Vilaine par la FDPPMA 35 sur des cours d’eau accessibles pour l’espèce.


A part des aloses en aval des premières écluses de la Rance, les autres migrateurs ne semblent pas présents sur ces bassins versants.


Il y a 50 ans, des saumons étaient régulièrement capturés en aval de l’écluse du Chatelier. De la même manière, avant la mise en place du clapet de Pont Perrin, des flets remontaient jusqu’à l’écluse de Boutron ! Il y a une vingtaine d’années, un ou deux cadavres de saumons étaient retrouvés à Boutron. Extrait d’un document réalisé par la FDPPMA des Côtes d’Armor : « La Rance en aval de Rophémel possède une population de poissons migrateurs quasi-exclusivement constituée par l’espèce anguille. Concernant cette espèce les Indices d’Abondance réalisés montrent un défaut de colonisation en aval de Rophémel. Depuis 2009 l’observation de Grande alose en aval du déversoir de Léon tend à  être plus fréquent (espèce nouvel). Il ne s’agit dans ce que de quelques individus (très grand maxi 25 ind). Quelques aloses ont également été capturées en aval du clapet de Pont-Pérrin (barrage située en amont immédiat de celui de Léon). Historiquement, les témoignages récoltés (Famille Mallay à Boutron) mentionnent la présence de Flets à l’aval du petit déversoir de Boutron. Cette information fiable est étonnante et renseigne sur ce que pouvaient être la connexion estuaire / rivière auparavant  Quelques truites de mer ou saumon  étaient de temps en temps capturés à cet endroit dans la première moitié du XXème siècle. Concernant l’espèce saumon, la donnée (fiable) la plus récente concerne la découverte en décembre 1981 d’un saumon de 65 cm retrouvé bloqué au pied du petit déversoir de Boutron. »

Études et suivis sur les migrateurs amphihalins

Dans le tableau ci-dessous, seul le rapport le plus récent des suivis inter annuels est téléchargeable. Il intègre en effet l'ensemble des années de suivi et en dresse une synthèse.

 

Année
Maître d'ouvrage
Intitulé de l'étude ou du suivi
depuis 1995 FDPPMA35 (1995-2006), Asso Frémur Baie de Beaussais (2007), BGM (2008-2013), MNHN (depuis 2014) Suivi des populations d'anguilles sur le bassin du Frémur
2007 FDPPMA 22 État de la population d'anguilles sur le bassin de la Rance
2014 FDPPMA 22 Suivi du front de colonisation de l'anguille sur le bassin de la Rance
2010 FDPPMA 35 Indices d'abondance Anguilles sur le bassin de la Rance amont en Ille-et-Vilaine (9 stations)
2010 BGM Action de communication pour la 15ème année de suivi de l'état des populations d'anguille sur le Frémur Plaquette d'information Panneau d'information
2013 SMPBR Étude - restauration de la libre circulation des poissons migrateurs sur le barrage de Rophémel sur la Rance (dispositif de franchissement)
Depuis 2014 FDPPMA 35 Suivi - Réseau de suivi du recrutement d'anguilles en Bretagne : côtiers d'Ille-et-Vilaine

 

Structures porteuses d’actions

Fédération Départementale pour la Pêche et la Protection des milieux Aquatiques des Côtes d’Armor

 

Fédération Départementale pour la Pêche et la Protection des milieux Aquatiques de l’Ille-et-Vilaine

 

Syndicat mixte de portage du SAGE Rance Frémur baie de Beaussais


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 


Communauté de Communes de Caulnes porteuse du CTMA de la haute Rance

 

CŒUR EMERAUDE

 

Communauté de communes du Pays de Montauban-de-Bretagne

 

 

Partenaires techniques et/ou financiers

Cellule ASTER des Côtes d'Armor : François Veillard (02 96 62 27 38 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou Clément Lacoste (02 96 62 27 48 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Conseil Général des Côtes d'Armor

 

La Cellule d'Animation et Suivi Technique à l'Entretien des Rivières (ASTER) n'est pas mise en œuvre par le conseil général d'Ille-et-Vilaine.

 

La FDPPMA d'Ille-et-Vilaine peut assurer un appui technique, voire financier, pour les travaux de restauration des milieux aquatiques.