Etat de la population de saumons

Les quantités de saumon capturées par les pêcheries sont en forte chute en mer. La pêche du saumon atlantique est interdite dans les plus grands fleuves français.

Captures de saumon atlantique en Europe

Captures de saumon atlantique (Tonnes)

sur son aire de répartition en Atlantique Nord depuis 1960 (Source : ICES)

 

Le Saumon atlantique est une espèce qui présente un intérêt halieutique fort. Cette espèce est le poisson le plus consommé en France. La part de saumon sauvage dans la consommation humaine est minime ; cependant, les enjeux halieutiques demeurent.

 

La quantité de poissons capturés témoigne de la diminution du stock de saumons sauvages. Elle n'est pas le reflet de la chute de la consommation.

 

Une espèce menacée...

Le saumon de l'Atlantique Nord fait partie des espèces menacées dans le classement de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

 

 

Classement UICN du saumon

Échelle de classement UICN

 

 

Lire l'extrait du dossier de presse de la liste rouge des espèces menacées en France (UICN, 16 décembre 2009) ici

Le saumon atlantique fréquente la plupart des bassins versants situés à l'Ouest d'une ligne Saint-Brieuc (22) / Vannes (56).

 

Au total, le saumon est présent sur 29 bassins versants et l'évolution de la population est suivie sur 23 bassins versants.

 

 

Agrandir l'image

 

 

La population située à l'Ouest de la Bretagne se distingue génétiquement de celle du Couesnon, fleuve qui conflue en baie du Mont-Saint-Michel dont la population fait partie de la souche bas-normande.

 

A chaque étape du cycle biologique, des mortalités interviennent. Elles peuvent avoir une origine naturelle (crue, sécheresse, prédation entre espèces, compétition entre individus, etc.). Mais elles ont aussi souvent une origine anthropique.

La quantité de géniteurs et leur âge informent sur la quantité potentielle* de jeunes produite sur chaque bassin versant. Le suivi des remontées a pour objectif de mieux évaluer la survie en mer afin d'adapter si besoin les mesures de protection de l'espèce.


Les quantités de saumons qui remontent les fleuves sont suivies en 6 sites en Bretagne.

* en l'absence de perturbation, la quantité théorique de smolts peut être calculée d'après la quantité et la taille des femelles

Les cours d'eau bretons produisent chaque année entre 360 000 (période 2001-2005) et 380 000 (période 2006-2011) tacons*. Tous ces jeunes saumons naissent dans des endroits choisis par leurs parents pour assurer une survie optimale à leur descendance.