Catégorie parente: L'anguille
Catégorie : Etat de la population d'anguille

 

Le graphique suivant montre l'évolution des captures :

 

 

Tendance des captures de civelles depuis 1965 (Source : IAV)

 

 

La configuration de l'estuaire de la Vilaine due au barrage mène à une combinaison de facteurs qui aggravent la situation de l'anguille sur ce bassin versant :

La construction du barrage d'Arzal en 1970 a entrainé une augmentation de la pression de pêche

 

Les civelles qui arrivent en janvier/février se concentrent au pied du barrage. En effet, elles ne se dirigent pas vers la passe à anguilles car elles ne se déplacent que dans certaines conditions (température de l'eau et salinité). Les bateaux de pêche (photo ci-dessous) n'ont donc aucune difficulté à trouver les civelles.

 

Par ailleurs, la période de pêche autorisée correspond à la période où sont concentrées les arrivées de civelles et où elles stagnent dans l'estuaire. La configuration actuelle de l'estuaire de la Vilaine liée à la présence du barrage a ainsi favorisé l'exploitation la ressource. En 2011, 2,7 kg de civelles ont franchi le barrage via la passe à anguilles alors que 3,92 Tonnes ont été capturées par les pêcheurs professionnels (Source : Comité des pêches maritimes Auray - Vannes).

 

Pêcherie civelière à Arzal

 

 

 

Bateaux de pêche de civelles au pied du barrage d'Arzal (Source : IAV)

 

 

 

 

 

 

Un échappement très réduit

 

La quantité de civelles qui franchissent le barrage par le biais de la passe à anguille équivaut à 98,6% des quantités capturées par la pêcherie professionnelle (moyenne de 1996 à 2011). Autrement dit, les anguilles libres de remonter la Vilaine pour leur croissance ne représentent que 1,4% des anguilles capturées par la pêcherie.

 

  Poids de civelles capturées par la pêcherie civelière (Tonnes) Poids de civelles mesuré dans la passe à anguilles (kg) à l'issue de la période de pêche
1996
22,4 443
1997
22,6
69
1998
17,5 701
1999
14,93 297
2000
13,94 82
2001
7,93 61
2002
14,51 16
2003
9,14
83
2004
7,26
7
2005
6,72
29
2006
6,99
218
2007
6,78
101,6
2008
4,57
113,9
2009
2,61
43,4
2010
3,03
5,9
2011
3,92
2,7
2012 3,08 (UGA Bretagne) 434
2013 2,10 (Vilaine) 877
2014 4,34 (UGA Bretagne) 1 607
2015 4,41 (UGA Bretagne) 6
MOYENNE
9,94 Tonnes
260 kilogrammes

 

Comparaison des quantités de civelles capturées par la pêcherie

avec les quantités de civelles en migration vers l'amont de la Vilaine mesurées dans la passe

Source : Gestion de l'anguille sur le bassin versant de la Vilaine (C. Briand, B. Sauvaget et Gérard Eriau, 2016)

 

Des mesures à prendre

La situation alarmante de l'anguille a conduit à modifier les mesures de gestion. Les quotas de pêche sont ainsi en constante diminution depuis de nombreuses années. Malgré cela, la pêcherie atteint difficilement le quotas maximum autorisé de captures, preuve que le recrutement estuarien a atteint un niveau extrêmement bas.  

 


 

 

Plus d'informations :

 

Journal of fish biology (article en anglais) "Modèle de prédiction des effets de la température et de la salinité sur les étapes de pigmentation des civelles" (C. Briand, 2005)

 

Gestion de l'anguille sur le bassin versant de la Vilaine en 2015 (C. Briand, B. Sauvaget et G. Eriau, 2016)

 

Analyse des tendances de stock d’anguilles jaunes du bassin versant de la Vilaine par pêches électriques en 2011 (C. Briand et B. Sauvaget, 2012)