Catégorie parente: L'anguille
Catégorie : Etat de la population d'anguille

 

PHOTO_Anguille-jaune_FNPF_Madelon

 

Le stade de l'anguille jaune correspond à la plus longue phase de la vie de l'anguille. Il s'agit d'une phase sédentaire qui peut durer jusqu'à 15-20 ans pour les femelles.

 

Les anguilles les plus âgées, et donc, par conséquent, les plus grosses sont des femelles tandis que les plus petits individus qui partent donc en mer plus jeunes sont généralement des mâles. La différenciation des organes sexuels se fait sur le continent tandis que la maturation se fait en mer.

 

Stock en place

Le stade anguille jaune, le plus long stade de la vie de l'anguille, constitue le stock en milieu continental.

 

En effet, les juvéniles (larves et civelles) et les géniteurs sont des phases migrantes tandis que l'anguille se sédentarise plusieurs années avant sa maturité sexuelle. On ne connaît pas la part d'anguilles qui choisissent de s'établir en milieu marin (estuaire et littoral). Il n'est donc pas aisé d'évaluer le stock réel d'anguilles sédentaires. En revanche, pour celles qui vivent en eau douce, plusieurs suivis sont réalisés. Ces suivis fournissent des renseignements sur :

  • Les quantités d'anguilles dans les cours d'eau : présence / absence, évolution des densités (nombre d'individus/m²),
  • La composition par tranche d'âge : population jeune ou vieillissante,
  • La localisation du front de colonisation : point de blocage de la migration des jeunes vers l'amont, situé essentiellement au niveau des barrages,
  • L'état de santé des individus : révélé par la taille, le poids et l'état sanitaire des individus

Les anguilles jaunes constituent un stock composé d'individus de tous âges. Parmi les anguilles jaunes, on distingue des jeunes individus en phase de colonisation des eaux douces, des individus sédentarisés en phase de grossissement et des individus qui se métamorphosent pour leur retour en mer. La pêche à l'électricité est le moyen utilisé pour suivre l'état du stock.

Comment étudier des animaux vivant dans l'eau ?

Plusieurs méthodes permettent d'analyser la population d'anguilles jaunes qui vivent dans les cours d'eau. Dans tous les cas, il s'agit de pêches à l'électricité, moyen utilisé en eau douce pour échantillonner les peuplements de poissons. Cette méthode d'échantillonnage, bien qu'étant la moins nocive et la moins traumatisante pour les poissons est toutefois à utiliser avec modération et avec beaucoup de précautions que ce soit pour les manipulateurs et pour les poissons. Rappelons également que les poissons capturés à l'aide de pêches électriques sont manipulés avec beaucoup de soin et remis à l'eau vivants.

 

L'anguille étant une espèce benthique capable de se faufiler dans le substrat. Des protocoles de pêche adaptés au mode de vie de l'espèce ont été mis au point.

 

Ainsi, 3 protocoles de pêches électriques permettent d'évaluer l'abondance des anguilles en eau douce :

  • des pêches d'indices d'abondance sur les quatre départements bretons et la Loire Atlantique (pratiquées par les FDPPMA),
  • des pêches par habitat sur le bassin de la Vilaine (pratiquées par l'EPTB Vilaine),
  • des pêches par faciès d'écoulement (lotique ou lentique) en plusieurs passages sur le bassin du Frémur (pratiquées par FishPass).

Ces deux dernières méthodes permettent de calculer des densités d'anguilles (nombre d'individus par unité de surface en eau). Répétées régulièrement au même endroit, elles constituent des chronologies permettant de suivre l'évolution de l'espèce.

Les pêches électriques d'indices d'abondance ciblant l'anguille

Les premières pêches d'indices d'abondance ont eu lieu en 2002 sur le bassin de l'Aulne. Elles étaient organisées par l'Université de Rennes 1 et ont permis d'affiner le protocole d'échantillonnage. Depuis 2002, plus de 20 fleuves ont été échantillonnés afin de dresser un état des lieux de la situation de l'anguille en Bretagne.

 

Carte de localisation des stations d'indices d'abondance anguille en Bretagne

 

 

Localisation des stations d'indices d'abondance en Bretagne

 

(Source : FDPPMA, ONEMA, IAV, Université de Rennes 1)

 

 

Depuis le début des pêches d'indices d'abondance anguille en 2002, près de 600 stations ont été prospectées sur une vingtaine de bassins bassins.

 

Un état des lieux a été réalisé ente 2009 et 2012 sur les principaux bassins versants par les FDPPMA. Sur le bassin versant de la Vilaine, certaines stations sont suivies depuis 1998 par l'IAV. Sur 46 stations de pêche électrique prospectées sur ce bassin chaque année de 1998 à 2005 (BRIAND et al., 2006), une sélection de 19 stations situées sur 10 affluents ont été conservées à partir de 2007 et sont depuis prospectées tous les 2 ans (Source : Analyse des tendances de stock d'anguilles jaunes du bassin versant de la Vilaine par pêche électrique, BRIAND, SAUVADET et ERIAU, 2016).

Résultats des suivis

Les pêches électriques permettent d'obtenir des informations précieuses sur l'évolution d'une population et sur son état de santé.

Les densités

Les effectifs d'anguilles dénombrées lors des pêches à l'électricité sont transformés en densités par unité de surface.

 

Ces densités représentent l'information principale sur l'état du stock.

 

La composition de la population

 

Lorsque l'on souhaite connaître l'état d'une population, on étudie l'état des individus et notamment leur âge et leur état de santé. Une population équilibrée est composée de plusieurs classes d'âge avec une plus forte proportion de jeunes individus. Par ailleurs, la proportion d'individus présentant des pathologies ne doit pas être trop élevé au risque de mettre en péril le renouvellement des générations.

  • La structure d'âge

Les anguilles capturées lors des pêches à l'électricité sont toutes mesurées. La composition en tailles d'une population informe sur son devenir.

 

En effet, une population composée uniquement d'anguilles de plus de 45 cm mettrait en évidence un déséquilibre de la pyramide des âges. Cette population serait vieillissante et amenée à disparaître si aucun jeune ne leur succédait.

 

Le poids n'est pas mesuré systématiquement lors des suivis. Les anguilles sont pesées dans le cadre d'études spécifiques où elles sont marquées individuellement. Dans ce cas, il est possible d'établir des courbes de croissance. La croissance varie selon les milieux ; elle peut atteindre 6-8cm par an dans des conditions optimales. Le plus souvent, elle est de l'ordre de 5,5 cm/an.

 

La santé des anguilles jaune est déterminante pour la survie à tous les stades et en particulier au stade des anguilles argentées car celles-ci doivent affronter des conditions de vie extrêmes en mer (pression, jeûne, température, etc.)

 

Près d'un tiers des anguilles jaunes présente des pathologies. Les pathologies de l'anguille sont multiples : blessures liées aux turbines ou aux engins de pêche, parasites, présence de polluants, etc. Sachant, par exemple, que les polychlorobiphényles (PCB) sont stockés dans les graisses et que ce sont ces mêmes graisses qui sont l'unique source d'énergie utilisée pour la traversée de l'Atlantique, il va de soi que ces polluants n'améliorent pas la survie en mer !

 

 


 

 

Connaître les résultats détaillés par bassin versant