Catégorie parente: L'anguille
Catégorie : Etat de la population d'anguille

Le front de colonisation est l'endroit le plus amont d'un cours d'eau où sont présentes les jeunes anguilles. La localisation de cet endroit fournit des informations sur la fluidité de la migration d'aval en amont.

Le front de colonisation varie selon les bassins versants

Les anguilles de moins de 12 cm disposent d'une capacité de reptation sur des parois quasiment verticales si celles-ci sont suffisamment humides. Elles adhèrent mieux au substrat que les grands individus. Cependant, les plus grands barrages demeurent totalement infranchissables pour elles aussi.

 

  • En l'absence d'obstacle majeur à leur migration, les anguilles sont capables de parcourir de longues distances pour atteindre les zones favorables à leur croissance. Sur le bassin de la Vilaine qui est le plus long fleuve breton (230 km de sa source en Mayenne jusqu'à l'Atlantique), elles sont présentes jusqu'aux environs de Vitré, c'est-à-dire à 130 km de la mer.
  • En revanche, de nombreux bassins versants sont totalement inaccessibles pour les anguilles en raison de la présence de grands barrages, et ce, parfois à proximité de l'estuaire. C'est le cas sur le Biez Jean (barrages de Mireloup et de Beaufort), l'Arguenon (barrage de la Ville Hatte), le Gouët (barrage de Saint-Barthélémy), la Douffine (barrage de Pont de Buis), la Rance en amont de Rophémel, etc. Ces barrages ne sont pas systématiquement équipés de dispositifs de montaison, ni de dévalaison pour les anguilles.
  • D'autres barrages situés à l'aval des bassins versant sont équipés de passes pour les anguilles tels que les barrages de Pont es Omnes et de Bois Joli sur le Frémur (22/35), le barrage de Pont Rolland sur le Gouessant (22) ou le barrage du Moulin Neuf sur la rivière de Pont l'Abbé (29). Mais la dévalaison des anguilles argentées n'est pas toujours assurée.

Résultats des suivis

  •  Sur le bassin versant de la Vilaine

Le recrutement fluvial vers le bassin versant est composé majoritairement du stade civelle, variant de 0.01 à 2.47 millions de civelle par an (3 à 1 607 kg pour 2011 et 2014). Le nombre d’anguilles jaunes comptées sur les passes connaît également des fortes fluctuations, variant de 851 ne 2005 à 144 992 individus en 2013.

 

"Les densités d'anguilles ont diminué significativement depuis 2003 jusqu'à un niveau minimum en 2011. Elles augmentent légèrement en 2013, notamment pou les âges 0 et 2 ans. Cette légère augmentation montre que l'effet de l'augmentation du recrutement fluvial et des transports de civelles à partir de 2011 n'est pas encore perceptible sur les affluent de la Vilaine aval."

(Extrait de Analyse des tendances de stock d'anguilles jaunes du bassin versant de la Vilaine par pêche électrique, BRIAND, SAUVADET et ERIAU, 2013)

  • Sur l'ensemble de la Bretagne

Des jeunes anguilles peuvent être inventoriées à des distances très variables de la mer selon les bassins versants.

 

 

Localisation du front de colonisation en Bretagne

 

Présence et absence d'anguilles par classes de tailles en Bretagne de 2002 à 2015 (méthode des indices d'abondance anguille)

 Les points verts et bleus indiquent la présence de jeunes anguilles (taille<30cm). Les points petits noirs indiquent l'absence d'anguilles.

(Source : BGM, 2016)

 

L'accès aux zones de grossissement situées à l'amont des bassins versants est essentiel pour cette espèce menacée par de multiples pressions. La préservation de l'anguille ne peut pas se faire sans la restauration de ses milieux de vie. La quantité d'anguilles argentées produites par les milieux continentaux en favorisant l'accès aux zones amont est conditionnée par la quantité de jeunes individus qui parviennent aux zones de grossissement.

 

L'effacement de tout obstacle ou, a minima, son aménagement pour faire circuler les anguilles, est une avancée vers la préservation l'espèce. Mais n'oublions pas que la jeune anguille monte les fleuves et qu'elle les descend à l'âge adulte ! Il faut donc en parallèle s'assurer de la franchissabilité des ouvrages lors de la migration catadrome des géniteurs.

 

 


 

Pour connaître la situation de l'anguille sur les bassins versants, consulter la page "Bassins versants".