Indicateurs

L'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne pilote la construction des indicateurs dans des ateliers techniques avec les scientifiques. Il met ces indicateurs à disposition et les met à jour régulièrement.

 

L'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne travaille avec les producteurs de données et les scientifiques afin que les gestionnaires puissent disposer des informations qui leur permettront de prendre les mesures nécessaires à la protection et à la restauration des populations de migrateurs amphihalins.

 

Les indicateurs sont présentés par espèce et par stade.

 

 

 

 

Accéder aux pages sur les indicateurs et les données

 

Accéder aux pages sur les indicateurs et les données

 

(Cliquer sur l'icône)

Les indicateurs sont regroupés en un tableau de bord constituant une plateforme d'information sur les migrateurs amphihalins en Bretagne.

 

En 1992, la conférence des Nations Unies de Rio a mis en évidence le besoin de diffusion des connaissances auprès des gestionnaires.

 

Le tableau de bord est un outil d'aide à la décision qui est destiné à orienter les actions et à assurer une bonne gestion d'un programme de travail. Il est formé d'un assemblage d'indicateurs, voire également d'indices. Du diagnostic à l'interprétation des résultats, les indicateurs doivent permettre de décrire l'état du système et d'analyser les actions par rapport aux objectifs visés tout en prenant en compte les aspects socio-économiques (Maurizi & Verrel, 2002 dans Collin, 2010).

 

 

 

Cliquer sur l'image

 

 

Accéder aux pages sur les données et les indicateurs

 

(Cliquer sur l'icône)

En matière d’environnement, les premiers indicateurs d’environnement reconnus et utilisés au plan international ont été mis au point par l’OCDE au début des années 1990. Ce sont ceux de référence pour le suivi de la mise en œuvre du pilier environnemental du développement durable.


Les typologies d’indicateurs d’environnement incluent des indicateurs de type socioéconomique. Le modèle conceptuel de référence reste le modèle Pression / État / Réponses de l’OCDE (1993) et celui, utilisé par l’Union Européenne, qui en est dérivé : le modèle DPSIR, forces motrices, pression, état, impact, réponse (AEE, 1999a). Ces modèles conçoivent les activités humaines comme des sources de pression sur le milieu naturel et la puissance publique, ou de façon plus générale l’action collective comme un régulateur potentiel de ces pressions.


Le modèle Pression / État / Réponses permet de suivre l’environnement par compartiment : eau, biodiversité, sol, climat principalement. L’ensemble complet des indicateurs présenté par compartiment est appelé le corps central des indicateurs d’environnement. Des indicateurs clés résumant l’essentiel de l’information sont l’objet d’une publication spécifique pour les décideurs.

 

 

Agrandir l'image

 

 

Le modèle Pression / État / Réponses,

cadre conceptuel et structure du corps central de données OCDE sur l'environnement

(D'après OCDE, 2008a)