Les remontées de géniteurs de lamproie marine

Les effectifs de lamproies en montaison sont dénombrés dans les stations de contrôle des migrations aménagés sur certains barrages.

Les stations de comptage des migrations ont été aménagées selon les opportunités sur des barrages disposant de dispositifs de franchissement pour les poissons. Ces comptages concernent notamment les migrateurs amphihalins dont la lamproie marine.

Agrandir l'image

 Localisation des stations de comptage des effectifs de géniteurs de lamproies en montaison

Le graphique présente les fluctuations des effectifs de saumons en montaison selon les années :

 

  • Hormis en 2011 et 2016, les effectifs de l'Aulne et de la Vilaine suivent les mêmes évolutions.
  • Jusqu'en 2011, les données de suivis des lamproies marines ne sont pas fiables à la station de vidéo-comptage de Châteaulin sur l'Aulne. Avant cette date, elles pouvaient franchir la passe à poissons en empruntant le by-pass, contournant ainsi le dispositf de comptage.
  • Sur la Vilaine, la lamproie marine montre de fortes fluctuations de ses effectifs dans sa migration d'amontaison depuis 2002. Il est difficile de faire une comparaison avec les années antérieures car il n'y a pas eu de suivi nocturne entre 1998 et 2000.
  • Sur l'Aulne, les effectifs de lamproies marines sont en progression quasi-constante depuis 2011 avec un maximum atteint en 2016 avec 4 941 individus comptés à la station de vidéo-comptage de Châteaulin. La migration interannuelle montre toutefois d'importances variations.

Les stations de l'Aulne et de la Vilaine sont équipées d'un Système de Surveillance Informatisée des Passes à Poissons (SYSIPAP, SCEA). Ce système est constitué de 2 logiciels : l'un détecte et enregistre les passages d'organismes (poissons ou autres) devant la paroi vitrée ; l'autre lit et saisit les informations. Il permet de dénombrer les individus en migration anadrome et catadrome qui transitent via la passe à poissons.

Télécharger la plaquette de présentation de SYSIPAP (SCEA)

Une information utile mais incomplète

Il est utile de connaître la mortalité aux étapes successives du cycle biologique. Cela permet d'identifier les facteurs les plus impactants sur la survie lors des stades successifs.

Les effectifs de géniteurs en montaison fournissent des informations à la fois sur la survie en mer et sur le potentiel reproducteur en rivière.