Le comptage des frayères de lamproie marine

Au début du printemps, les lamproies marines débutent leur migration dans les cours d'eau pour construire un nid dans les zones courantes et caillouteuses et s'y reproduire.

Largement visible à l'oeil nu, les nids constituent la base de suivi de la reproduction des lamproies marines.

Nid lamproie marine_ Sabatié Lamproies sur frayère_Boussion

Nid de lamproie marine (Source : Sabatié, INRA)

Lamproies marines sur frayère (Source : Boussion, ONEMA)

En Bretagne, leur comptage est réalisé sur plusieurs bassins versants : Couesnon, Oust, Scorff, Ellé-Isole... Porté par les fédérations de pêche, l'INRA ou des collectivités territoriales, il apporte de précieux indices sur :

  • L'intensité de la migration des géniteurs
  • La colonisation d'un bassin versant
  • La transparence des obstacles à la migration

SUIVI LPM BZH CARTE

Principe

"De grande taille, les nids de lamproies marines sont facilement visibles et permettent un comptage précis et donc un suivi de la reproduction, en terme quantitatif, mais aussi géographique (limite amont de remontée des géniteurs). Dans le Morbihan, sur l’Aër et le Naïc, il a été retenu le principe d’effectuer le comptage des frayères de lamproies marines tout au long de la période de reproduction et pas seulement à la fin de celle-ci, afin de préciser les dates de début et de fin de l’activité de frai, et d'intégrer ses fluctuations d'intensité dans le temps" (Source : rapport de suivi de la reproduction de la lamproie marine sur l'Aër et le Naïc, FDPPMA 56).

Les passages répétés dans les secteurs favorables à la reproduction sont souvent nécessaires en raison de l'étalement des arrivées de lamproies dans le temps et des conditions hydrologiques qui influencent la visibilité du fond des cours d'eau.

Résultats

  1. Zoom sur le Couesnon
  2. Zoom sur l'Ellé

Depuis 2008, la fédération de pêche d'Ille-et-Vilaine réalise en juillet un suivi à pied et en canoë de la reproduction de la lamproie marine sur le Couesnon et ses affluents.

Entre 2008 et 2016, le nombre de nids a oscillé enre 116 en 2013 et 582 en 2015 et a principalement été observé sur le cours principal du Couesnon et la Loysance (plus de 80% des frayères recensés). Depuis 2014, ce nombre a explosé traduisant une forte intensité de migration des lamproies marines.

 LPM Couesnon 2008 2016

Répartition des nids de lamproies marines sur le bassin du Couesnon entre 2008 et 2016

Sur le Couesnon, la colonisation des lamproies marines est conditionnée par le débit et le franchissement des ouvrages jalonnant les cours d'eau. Le suivi de la reproduction a mis en évidence des freins majeurs à la colonisation :

  • Le moulin d'Antrain en aval immédiat duquel 20% des nids ont été recensés
  • Le moulin de Quincampoix en aval immédiat du quel jusqu'à 50% des nids ont été recensés

 LPM Couesnon cumul nids obstacles

Cumul du nombre de nids de lamproies marines recensés entre 2008 et 2016 et obstacles à la migration le long de l'axe principal du Couesnon (gris : ouvrage existant ; jaune : ouvrage existant muni d'une passe à poissons - base ROE)

En 2016, la meilleure répartition des frayères de lamproies marines le long de l'axe du Couesnon est le fruit de multiples efforts de restauration de la circulation piscicole entrepris depuis plusieurs années par les acteurs locaux (10 effacements/abaissements, 2 rivières de contournement et 4 aménagements entre 2007 et 2015).

Depuis 2015, la fédération de pêche du Morbihan réalise en juillet un suivi en canoë de la reproduction de la lamproie marine sur le cours principal de l'Ellé.

1 743 et 898 nids ont été recensés respectivement en 2015 et 2016. Ils se répartissent principalement sur les parties basses et médianes de l'Ellé. En amont de la confluence avec l'Aër, l'activité de frai est rare en raison d'habitats moins favorables à la reproduction. Les frayères les plus en amont sont recensées en aval du moulin de Kergoat, à plus de 50 km de la mer.

Sur l'Ellé, la répartition des nids de lamproies marines semble plus liée aux caractéristiques du milieu (habitats favorables à la reproduction) qu'à la présence d'obstacles à la migration.

LPM Ellé cumul nids obstacles

Cumul du nombre de nids de lamproies marines recensés en 2015 et 2016 et obstacles à la migration le long de l'axe principal de l'Ellé (gris : ouvrage existant ; jaune : ouvrage existant muni d'une passe à poissons - base ROE)