L'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne

Image

 

 

 

L'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne est à la fois partenaire de l'Observatoire de la Biodiversité et du Patrimoine Naturel en Bretagne et situé au cœur du réseau d'acteurs en lien avec les migrateurs amphihalins.

 

En effet, d'une part, l'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne est partenaire de l'Observatoire de la Biodiversité et du Patrimoine Naturel en Bretagne car ils ont tous deux pour objectif de valoriser le patrimoine naturel breton. D'autre part, l'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne fonctionne en lien avec les maîtres d'ouvrages qui réalisent des suivis, des études ou des travaux en faveur des migrateurs amphihalins. Les Fédérations de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques travaillent en étroite collaboration avec l'Observatoire afin de mettre à disposition les données qu'elles collectent depuis 1990 en Bretagne. Cette place privilégiée lui offre la possibilité de diffuser les résultats des études et des suivis sur les espèces ainsi que les travaux de restauration des milieux. Ceci grâce à ses outils de communication.

 

L'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne, une initiative de Bretagne Grands Migrateurs et un projet commun de la Région Bretagne et de l'État

Partant du constat qu'une grande quantité d'informations était collectée au sujet des migrateurs amphihalins mais que ces informations étaient disséminées chez les maîtres d'ouvrage, il est devenu impératif, pour garantir leur conservation, de sécuriser l'ensemble de ces informations. Par ailleurs, le fait d'améliorer leur diffusion facilite l'accès à l'information pour les gestionnaires qui souhaitent adapter les modalités de gestion à l'évolution des populations.

 

Le projet d'Observatoire s'est ainsi construit à partir de 2008 sous l'impulsion de l'association Bretagne Grands Migrateurs et des Fédérations de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques. Motivées par le besoin de faire connaître la richesse et la rareté de ces espèces emblématiques du patrimoine naturel breton, elles ont travaillé en commun pour la mise en place de cet outil. La Région Bretagne ainsi que l'État, par le biais de l'Agence de l'eau Loire Bretagne, ont immédiatement témoigné leur intérêt dans ce projet.

 

L'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne est ainsi financé à hauteur de 50% par l'Agence de l'eau, de 30% par la Région Bretagne et de 20% par les pêcheurs de loisir en eau douce (BGM, FDPPMA et FNPF).

 

Centralisation et bancarisation des données

Les données collectées par les FDPPMA sont centralisées auprès de BGM et administrées au sein de l'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne dans deux bases de données (WAMA et STACOMI).

 

Deux bases de données spécifiques aux migrateurs amphihalins pour deux types d'informations :

 

  • WAMA (Architecture Modulaire d'Application sous Windows) permet de saisir et d'exploiter les données de pêche à l'électricité. Ce logiciel mis au point par le Conseil Supérieur de la Pêche est aujourd'hui utilisé par l'ONEMA pour gérer les données de pêche à l'électricité des divers réseaux de suivi (RCS, RHP, RCO). Il a été adapté et développé en 2010 pour la saisie et l'exploitation des données des pêche d'indices d'abondance Saumon et Anguille qui sont réalisées par les FDPPMA. 

 

  • STACOMI (STAtion de COntrôle des MIgrations) est une base de donnée sous PostgreSQL qui permet d'administrer les données de flux des migrations. L'ensemble des données de flux des migrations est stocké dans STACOMI. Cette base de données regroupe 51 stations de contrôle (stations de vidéo-comptage ou de piégeage) au total en France.

 

Les données collectées par d'autres maîtres d'ouvrage sont administrées par ces maîtres d'ouvrage eux-mêmes. Il s'agit de l'INRA pour la station du Scorff à Pont-Scorff (56), de l'Institution d'Aménagement de la Vilaine pour la station d'Arzal sur la Vilaine (56) et du Syndicat Mixte d'Aménagement de l'Aulne et de l'Hyères pour la station de l'Aulne à Châteaulin (29). Ces structures mettent leurs données à disposition de l'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne afin de diffuser l'ensemble des informations relatives aux amphihalins à l'échelle de la Bretagne. 

Haut de page

Plateforme de diffusion de l'information

L'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne a développé 3 outils de communication afin de rassembler les informations relatives aux migrateurs amphihalins et de les mettre à disposition.

 

Ces informations sont alors utilisées par les gestionnaires au sein du comité de gestion des poissons migrateurs (COGEPOMI). Les collectivités territoriales qui ont en charge de restaurer les milieux aquatiques utilisent également les informations mises à disposition.

 

Les informations sont mises à jour régulièrement et diffusées au fur et à mesure de la parution des résultats, offrant aux gestionnaires une possible réactivité face aux mesures à prendre pour protéger ces espèces menacées.

 

L'Observatoire constitue ainsi un véritable outil d'aide à la décision.

 

À l'initiative de Bretagne Grands Migrateurs et en collaboration avec les Fédérations Départementales pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques, la région Bretagne et l'Agence de l'eau Loire-Bretagne portent l'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne.

 

 

Accéder au site de l'Agence de l'eau Loire Bretagne     Accéder au site du Conseil Régional     Accéder au site de la Fédération Nationale de la Pêche en France     Logo Bretagne Grands Migrateurs

 

 

L'Observatoire des Poissons Migrateurs en Bretagne est un projet commun de l'association Bretagne Grands Migrateurs, de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne et de la Région Bretagne. Il s'agit d'une action du programme "Poissons migrateurs" du contrat de projet État-Région (Accéder aux pages sur le programme "Poissons migrateurs" du contrat de projet État-Région ici).